Livraison gratuite à partir de 50 € d'achat !

0

Votre panier est vide

5 minutes de lecture

Boire un maté, c’est bien.
Savoir d’où ça vient, c’est mieux.

Alors si tu te demandes comment est produit le maté, tu es au bon endroit.

Voici les 10 étapes de production du maté, de la graine jusqu’au sachet.

1. Sélection des graines

Pépinière à maté

Jeune pousse d'arbre à maté

Les graines sont sélectionnées et plantées en pépinière.

Les jeunes pousses sont ensuite déplacées sous une serre lorsqu'elles atteignent une taille proche de 7 cm.

2. Mise sous serre

Les plants passent 9 à 12 mois sous serre afin de bien se développer avant d'être plantés dans une exploitation.

Maté sous serre

Sous la serre, quelque part en Amérique du Sud

3. Plantation

Les plantations de maté peuvent être distinguées en deux grandes catégories :

  • Les plantations classiques - au soleil.
  • Les plantations en forêt - à l’ombre.

Culture maté soleil vs ombre

Plantation de maté classique (à gauche) et en forêt (à droite)

Plantations classique

C'est en réalité le type d'exploitation standard et le plus répandu. Il est idéal pour une production en grande quantité et est adapté à l'utilisation de machines.

Cependant, il est également lié à une problématique, et pas des moindres : la déforestation. La « création » de ces immenses espaces cultivables se fait bien souvent au détriment de forêts locales.

En quelques mots

  • Avantage : Productivité élevée
  • Inconvénient : Participe à la déforestation (principalement pour les nouvelles exploitations)

Plantation en forêt

Certains producteurs (principalement au Brésil) plantent directement leur maté en forêt, là où il pousse naturellement.

Ce type de plantation est plus difficile à exploiter, puisque les pousses de maté sont plantées en fonction des espaces disponibles, et non l’inverse. Il n'est en général pas adapté à l’utilisation de machines.

Mais s'il ne permet pas de produire de très grandes quantités comme les plantations classiques, ce type de plantation présente 3 avantages :

  • Respect de l'environnement

Lorsque des arbres à maté sont plantés en forêt, ils participent à l'écosystème. Ils ne le remplacent pas, comme c'est le cas pour une exploitation classique.

  • Lutte contre la déforestation
En plantant du maté dans la forêt, les producteurs lui donnent une « valeur économique ». C'est un moyen de freiner les intérêts de ceux qui veulent remplacer la forêt par d'autres types d'exploitations agricoles (soja, bovins, etc...).
  • Un goût plus doux

Le maté qui pousse en forêt est protégé du soleil par de plus grands arbres. Or, le maté qui pousse à l'ombre a un goût plus doux que le maté exposé au soleil.

En quelques mots

  • Avantages : Respect de l'environnement + Lutte contre la déforestation + Goût plus doux
  • Inconvénient : Productivité plus faible

C'est pour toutes ces raisons que nous avons choisi de ne commercialiser que du maté issu de la culture en forêt.

Où sont les plantations ?

On pourrait penser que le maté pousse en Argentine et en Uruguay.

Mais c'est (à moitié) faux.

L'Uruguay ne produit pas du tout de maté. Les marques uruguayennes commercialisent du maté produit dans les pays voisins.

Les plantations de maté ne se trouvent que dans 3 pays :

    • Argentine (60%)
    • Brésil (35%)
    • Paraguay (5%)

      4. Récolte

      Récolte maté

      Récolte de feuilles de maté

      L'arbre à maté peut-être récolté 4 ans après avoir été planté et atteint son maximum de production à partir de 8 ans.

      La récolte peut être effectuée à la main, aux ciseaux ou à la machine.

      Quand sont récoltées les feuilles de maté ?

      La période la plus propice à la récolte s'étend de mars à octobre.

      Cependant les producteurs ne récoltent pas tout à cette période afin de pouvoir récolter des feuilles à certains moments de l'année lorsqu'il y a une demande de feuilles fraîches.

      Pour l'anecdote, beaucoup de petits producteurs indépendants font une petite récolte au début du mois de décembre afin de financer les fêtes de fin d'année.

      5. Le premier séchage

      La première étape après la récolte s’appelle le « sapeco » (en portugais), « sapecado » (en espagnol) ou encore « zapecado » (en guaraní).

      Elle consiste à exposer les feuilles de maté à une chaleur intense pendant une trentaine de seconde afin d'arrêter leur fermentation.

      Elle doit être réalisée très rapidement (quelques heures) après la récolte.

       Sapeco Maté

      Séchage des feuilles de maté

      6. Le second séchage

      Immédiatement après le sapeco, les feuilles de maté passent dans une seconde étape de séchage.

      Cette dernière a pour but d’extraire l’humidité des feuilles, qui perdent environs un tiers de leur poids.

      Elle est plus longue et dure en moyenne 8 heures.

      7. Découpe

      Une fois totalement séchées, les feuilles de maté sont découpées au cours d’une étape appelée « canchado ».

      On appelle le maté produit à l'issu de cette étape « yerba maté canchada ».

       Yerba maté canchada

      Yerba maté canchada

      C'est un mélange assez grossier qui n'a pas vocation à être commercialisé mais uniquement stocké dans des sacs de 20 à 50kg.

      8. Affinage

      L'affinage consiste à faire "vieillir" le maté un peu comme le vin et à pour rôle d'en concentrer les arômes.

      Cette étape peut durer de quelques mois jusqu'à 2 ans.

      Elle différencie le maté vert du maté traditionnel.

      Maté traditionnel

      Ce que l'on appelle "maté traditionnel" est en réalité le maté que l'on trouve un peu partout en Argentine et en Uruguay.

      C'est un maté affiné entre 9 à 12 mois.

      Plus un maté est affiné longtemps, plus son goût est fort et son apparence jaunâtre.

      Maté vert

      Le maté vert est un maté qui ne passe pas par cette étape d'affinage.

      Il présente la particularité d'avoir un goût bien plus doux que les matés affinés.

      Le maté vert est particulièrement populaire aux États-Unis et en Europe grâce à son goût plus léger que les matés traditionnels.

      9. Broyage

      Une des dernières étapes de production consiste à broyer et moudre les feuilles de maté.

      Une fois le maté affiné (ou non), il est placé dans une machine de broyage permettant de découper et séparer les différents composants de la feuille de yerba maté.

      Ils sont ensuite répartis dans différents sacs :

      • Petites feuilles
      • Moyennes feuilles
      • Grandes feuilles
      • Petites tiges
      • Moyennes tiges
      • Grandes tiges
      • Poudre - l'étape de broyage produit une grande quantité de "poudre de maté"

         Différents ingrédients du maté

        Différents composants du maté

        10. Mélange

        C’est au cours de cette étape que chaque marque, chaque producteur applique sa recette.

         Mélange d'ingrédients - Création d'une recette de maté

        Préparation d'un mélange de matés

        • Petites feuilles ? Grandes feuilles ? Un peu des deux ?
        • Un peu de poudre ? Beaucoup de poudre ? Pas de poudre ?
        • Quelques petites tiges ? Beaucoup de tiges ? Pas de tiges ?
        • Du maté affiné ? Du maté vert ? Un mélange de matés affinés ?

        Tu l’as compris, les possibilités sont infinies.

        Chaque composant a un rôle sur le goût et la texture du maté.

        Pour en savoir plus, découvre par quoi est influencé le goût du maté.