Livraison gratuite à partir de 40 € d'achat !

Comment préparer un maté? La méthode traditionnelle et ses alternatives

Comment préparer un maté? La méthode traditionnelle et ses alternatives

Tout d’abord, de quoi a-t-on besoin pour préparer un maté ?


Avant de commencer à préparer un maté, on doit s’assurer d’avoir ce qu’il faut :

  • De quoi faire chauffer de l’eau. Une bouilloire, une casserole… Ou alors, un thermos rempli d’eau chaude. L’utilisation d’un thermos est très pratique pour conserver de l’eau chaude afin de préparer d’autres matés dans la journée. Un thermos adapté est également utile pour verser l’eau dans le maté. En soit, l’utilisation d’un thermos n’est pas indispensable mais peut s’avérer commode.
  • De la yerba maté. Évident, mais nécessaire.
  • Une bombilla. La paille filtrante permettant de boire le maté. Essentiel.
  • Une calebasse à maté. Le récipient traditionnel permettant de faire le maté. Le récipient s’appelle également maté ou encore gourde. Lorsque l’on parle de calebasse, on fait référence au récipient naturel fabriqué à partir d’un fruit. A noter qu’avant toute première utilisation, la calebasse doit être curée (voir ci-dessous).
Calebasse neuve: Comment curer ma calebasse?
De quoi a-t-on besoin pour préparer un maté? Une bombilla, une calebasse et de la yerba maté

La calebasse, la bombilla et la yerba maté

Petit plus : Pour transporter tout le nécessaire à maté, on peut utiliser une matera, qui est une sacoche faite pour cela.

Préparer le maté : La méthode traditionnelle

Le maté peut paraître très amer au premier abord, mais on s’habitue rapidement à son goût.

Après avoir lu les prochaines lignes, et quelques entraînements, vous serez un vrai cebador, et pourrez profiter pleinement des bienfaits du maté.

Qu’est ce qu’un cebador ?

Pour la petite histoire, le maté se boit souvent en groupe. Dans ce cas là, le cebador est celui qui prépare le maté.

Une fois préparé, c’est lui qui boit le premier maté. Ce n’est pas un signe d’impolitesse, au contraire, c’est une manière de s’assurer que le maté est bon.

Une fois terminé, le cebador verse de l’eau chaude dans la calebasse, et passe le maté à son voisin.

Étape 1 : Préparer de l'eau chaude

Préparer le maté: Préparer de l'eau chaude

Pour s’assurer que le maté ait la bonne température, il faut que l'eau ne soit ni bouillante ni tiède.

La température idéale est comprise entre 70°C et 80ºC.

L’eau doit être frémissante, et une astuce peut être d’arrêter de chauffer l’eau dès l’apparition des premières bulles, ou alors d’utiliser une bouilloire thermostatée.

Étape 2 : Verser la yerba maté et agiter

Préparer le maté: Verser la yerba maté et agiter

Pour préparer un maté, il faut verser une importante quantité de yerba maté.

Remplir la calebasse de yerba maté aux trois quarts.

C’est un ordre de grandeur, on peut doser « à l’œil », pas besoin d’utiliser un instrument de mesure.

Il faut ensuite couvrir le récipient puis l’incliner à l’envers et le secouer.

Cela permet de bien homogénéiser le mélange, et d’extraire un peu de poussière.

Étape 3 : Incliner, creuser un trou et verser l'eau

Préparer le maté: Incliner, creuser un trou et verser l'eau

Il faut ensuite incliner la calebasse de façon à ce que la yerba maté repose d’un coté, et qu’un creux soit formé de l’autre.

Verser un peu d’eau froide dans le trou, et laisser reposer une minute ou deux.

Cela permet d’éviter de brûler la yerba maté.

Étape 4 : Placer la bombilla

Préparer le maté: Placer la bombilla

Placer la bombilla au fond, dans la partie creuse de la calebasse, et veiller à bien la caler (la bombilla n’est plus censée bouger par la suite !).

Pour l’aspect pratique, il peut être utile de couvrir l’embout de la bombilla avec son doigt au moment de l’insérer.

Cela permet d’éviter de bloquer la bombilla avec des feuilles de yerba maté.

Étape 5 : C’est l’heure d’infuser

Préparer le maté: C'est l'heure d'infuser

Presque terminé.

Verser l’eau chaude jusqu’à ras bord. Il faut que l’eau soit ajoutée au niveau de la bombilla, afin que celle-ci tienne en place.

Dans le cas où l’on boit un maté à plusieurs, c’est la même personne qui doit avoir le rôle du cebador tout au long de la tournée.

Étape 6 : Profiter du moment (seul ou à plusieurs)

Préparer un maté: Profiter du moment

Seul ou à plusieurs, le maté est désormais prêt à être savouré !

Grande spécificité du maté : Une fois terminé, il est possible de rajouter de l’eau autant de fois que désiré, afin de boire d’autres maté, jusqu’à ce que l’herbe perde de son goût.

Et attention de ne pas faire ces erreurs de débutants:

  • Remuer la bombilla
  • Souffler dans la bombilla
  • Faire bouillir l’eau (encore une fois, mais vraiment important !)

Après avoir terminé son maté, il ne faut pas oublier de bien nettoyer et sécher sa calebasse afin de pouvoir la préserver le plus longtemps possible.

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous êtes probablement devenu un véritable buveur de maté, et à ce titre, il vous faudra désormais réduire votre consommation de café et/ou de thé, au risque d’avoir un régime légèrement surcaféiné.

Et à propos du goût?

Niveau goût, le maté est amer, et surprend presque toujours lorsque l’on en boit pour la première fois.

Un peu comme le café, la bière, ou le vin.

De la même manière qu’avec ces boissons, notre palet s’habitue au goût, qu’on apprend à apprécier.

Mais pas d’inquiétude, il existe des astuces pour ceux qui ont un peu de mal avec le goût naturel du maté.

La première, qui n’est est pas vraiment une, est de s’assurer de ne pas avoir trop chauffé l’eau.

Lorsque l’eau est trop chaude, la yerba maté diffuse un goût très amer.

L’eau doit normalement être chauffée autour de 80°C, et ne doit surtout pas être bouillante (on insiste !).

Ensuite, il est possible d’ajouter d’autres ingrédients (pour les puristes, on ne parle alors plus de maté traditionnel, puisque celui-ci se boit pur et amer).

On peut ajouter une touche sucrée pour adoucir le maté, avec :

  • Miel
  • Sucre
  • Stevia

Ou alors d’ajouter d’autres ingrédients :

  • Jus de citron
  • Cannelle
  • Anis
  • Menthe
  • Gingembre
  • Verveine
  • Rooibos
  • Thé vert
  • Thé noir
  • Et même du café

Une autre possibilité est de remplacer l’eau chaude par du lait chaud.

La préparation du maté : Les recettes alternatives

Bien que la préparation traditionnelle du maté soit la plus répandue, il existe d’autres méthodes, plus ou moins adoptées en fonction des pays et des saisons.

Le maté Tereré

Idéal pour l'été, le Tereré est une préparation froide du maté, principalement consommée au Paraguay et au Brésil.

Le maté Tereré
  • Préparer un jus de fruit naturel ou une limonade.
  • Refroidir le jus/limonade avec des glaçons.
  • Remplir un demi-verre de yerba maté. Pencher le verre pour que la yerba maté se tasse principalement sur un coté, laissant l’autre coté « vide » de la même manière que pour la préparation d’un maté traditionnel.
  • Placer la bombilla du coté vide.
  • Ajouter le jus ou la limonade du coté vide.
  • Boire bien frais !

Le maté Cocido

Le maté cocido est une préparation de maté similaire à une infusion ou un thé classique.

Le maté Cocido
  • Verser la quantité de yerba maté désirée dans un filtre ou une boule à thé.
  • Légèrement mouiller les feuilles de yerba maté, de la même manière que pour la préparation traditionnelle.
  • Ajouter de l’eau chaude (environs 80°C) et laisser infuser quelques minutes.
  • La durée d’infusion dépend de la concentration souhaitée, mais on ne laisse généralement infuser que quelques minutes.

Pour la préparation du maté cocido, il est possible de mélanger la yerba maté avec d’autres herbes et plantes pour varier le goût et les bienfaits.

Et pour les experts: Le maté de pamplemousse (ou de tout autre fruit!)

Le maté peut également être préparé dans un fruit. On le fait généralement dans des agrumes, et plus généralement dans des pamplemousses. Mais on peut imaginer faire un maté dans n'importe quel fruit!

On peut aussi bien le préparer de manière traditionnelle qu'en Tereré.

Laissez libre court à votre imagination, et n'oubliez pas de nous envoyer vos meilleures photos!

Maté de pamplemousse

Vous avez désormais toutes les clés en main pour devenir un vrai buveur de maté.

Et comme on l'a expliqué ici, que l'on s'habitue au goût du maté ou non, il existe de nombreuses recettes permettant à chacun de profiter des bienfaits du maté.

Le maté est réputé pour ses bienfaits

Découvrez les dès à présent en cliquant sur le bouton ci-dessous.