Livraison gratuite à partir de 50 € d'achat !

0

Votre panier est vide

4 minutes de lecture

Il existe un éternel débat concernant le maté : quel est le pays du maté ?

Certains diront que c’est l’Argentine, d’autres l’Uruguay, et d’autres encore le Paraguay.

Mais la vérité, c’est que chaque pays peut « s’approprier » le maté pour différentes raisons. Alors on a tout mis à plat pour que tu puisses y voir clair.

Après avoir lu cet article, tu pourras fièrement expliquer quel est le pays du maté (et pourquoi !).

Guaranis : l’origine du maté

Guarani Origine Maté

Le maté est souvent connu comme la boisson de l’Argentine ou de l’Uruguay. Mais pour être exact, le maté est la boisson des Guaranis.

Car oui, le maté doit ses origines aux indigènes Guaranis, qui utilisaient ses feuilles comme monnaie, objet de culte, et accessoirement, pour en faire une boisson. Pour les Guaranis, l’arbre à maté est considéré comme l’arbre par excellence, un don des dieux.

À qui doit-on le maté ?

Contrairement à la croyance populaire, et pour être précis, le maté n’est ni « argentin » ni « uruguayen ». C’est tout simplement une boisson découverte et inventée par les Guaranis, la population indigène qui occupait la région (et qui y vit toujours).

En savoir plus : Guarani - les origines du maté

Paraguay : le roi historique

Mate Terere boisson nationale Paraguay

La plante du maté, Ilex paraguariensis, est originaire de la région subtropicale qui s’étend entre l’Argentine, la Bolivie, le Paraguay et le Brésil.

Et si l’on sait que les Guaranis sont ceux qui ont commencé à consommer cette plante, les Espagnols ont fait les premiers relevés écrits de sa consommation dans un lieu particulier : le Paraguay.

D’après plusieurs textes ibériques du XVIème siècle, les feuilles de maté avaient un nom particulier à cette époque : « yerba del Paraguay », ou autrement dit « herbe du Paraguay ».

D’où vient le maté ? Du Paraguay.

Bien que la plante du maté pousse dans plusieurs pays, sa consommation telle qu’on la connaît a débuté au Paraguay. Elle y est aujourd’hui majoritairement consommée en infusion froide (tereré).

En savoir plus : Tereré, boisson nationale paraguayenne

Argentine : le champion de la production

Argentine Maté emblème national

Le maté est (très) souvent associé à l’Argentine. Et à raison.

Le maté y est extrêmement répandu. Cette boisson y est un véritable emblème national. On y boit le maté partout et à toute heure.

D’ailleurs, l’Argentine est le plus grand producteur et exportateur de maté au monde, avec 165 000 hectares, devant le Brésil (85 000 hectares) et le Paraguay (35 000 hectares).

On peut trouver du maté dans 98% des foyers argentins, et 7 Argentins sur 10 boivent du maté quotidiennement.

D’après ces chiffres, c’est donc évident que l’Argentine soit toujours associée au maté.

Quel est le plus grand producteur de maté au monde ? L'Argentine.

L’Argentine est le pays qui produit, exporte et consomme le plus de maté au monde. Donc on peut d'une certaine manière dire que le maté est la boisson nationale de l'Argentine.

En savoir plus : Le maté, emblème national argentin

Uruguay : du maté dans les veines

Maté Uruguay Boisson Nationale

Mais si l’Argentine pourrait être considéré comme LE pays du maté, le voisin uruguayen a également son mot à dire.

L’Argentine est le pays qui consomme le plus de maté, mais ce n'est pas vraiment équitable, car l’Uruguay est un bien plus petit pays (44,3 millions d’habitants pour le premier et 3,4 millions pour le second).

Alors si l’Argentine consomme plus de maté que l’Uruguay en tant que pays, les Uruguayens boivent bien plus de maté que les Argentins.

En effet, les Argentins consomment en moyenne 6,4 kg de maté chacun chaque année, alors que les Uruguayens en consomment plus de 9 kg !

Par contre, les Uruguayens ont beau consommer beaucoup de maté, ils n’en produisent pas du tout.

L’Uruguay importe son maté de chez ses voisins, principalement du Brésil.

 

Qui consomment le plus de maté ? Les Uruguayens.

Les Uruguayens sont ceux qui boivent le plus de maté – 9 kg par an. Et encore plus impressionnant, les résultats d’une enquête ont montré que le maté fait partie du petit-déjeuner de 87% d'entre-eux !

En savoir plus : La boisson nationale de l’Uruguay

Brésil : celui dont on n’entend pas parler

Maté Chimarrao Brésil

Le maté a une place toute particulière au Brésil. Il n’y est d’ailleurs pas appelé « maté » mais « chimarrão ».

Et s’il est assez rare que le Brésil soit considéré comme un pays de maté, c’est parce que cette boisson n’y est répandue que dans 4 états du sud (sur les 25 états que compte le pays).

À défaut d’être une boisson « nationale », le maté, ou plutôt chimarrão, est aussi important dans ces 4 états que le maté l’est dans les 3 autres pays cités dans cet article.

De plus, le Brésil ne peut pas être ignoré quand il s’agit du maté. Bien que moins connu pour le maté que ses voisins, le Brésil n’en reste pas moins le deuxième producteur mondial.

En savoir plus : Chimarrão, la boisson du sud brésilien

Le mot de la fin

Le maté n’est donc pas la boisson d’un seul pays, mais de 4 : le Paraguay, l’Uruguay, l’Argentine et le Brésil. Pour résumer :

  • On doit le maté aux Guaranis, qui consomment le maté depuis des siècles
  • Le maté vient avant tout du Paraguay
  • L’Argentine est le pays qui produit, exporte et consomme le plus de maté
  • Les Urugayens sont ceux qui boivent le plus de maté
  • Le Brésilest le deuxième producteur mondial de maté