Livraison gratuite à partir de 50 € d'achat !

0

Votre panier est vide

5 minutes de lecture

Cet article fait partie d’une série de 4 articles sur l’importance du maté dans la culture de ses 4 principaux pays consommateurs : l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay et le Brésil.

Impossible de dissocier maté et Argentine.

Le maté peut facilement être considéré comme l’emblème national des argentins, et à raison.

Il suffit de voir l'importance du maté dans la culture argentine pour comprendre.

Quelques mots sur l’Argentine

L’Argentine est un pays très étendu aux paysages variés. On y trouve :

  • La forêt tropicale à la frontière du Brésil.
  • Des hauts plateaux au niveau de la Bolivie.
  • Des volcans et de nombreuses montagnes dans la cordillère des Andes, qui font office de frontière avec le Chili.
  • Ses immenses plaines communément appelées « pampa ».
  • Ou encore, la merveilleuse région qu’est la Patagonie.

Carte Argentine

Et lorsque l’on parle de l’Argentine, impossible de ne pas penser au football, au vin, à la viande (la fameuse viande argentine !) et… au maté.

Drapeau Argentine

L’histoire du maté en Argentine

Le maté vient des indigènes de la région, les Guaranis.

Avant l’arrivée des Espagnols, les Guaranis utilisaient déjà les feuilles de maté, en les mâchant ou en les infusant dans des petites calebasses. Les feuilles de maté leur donnaient de l’énergie pour le travail quotidien.

Lors de leur arrivée, les conquistadors ont rapidement découvert l'utilisation faite du maté par les Guaranis. Très vite, la consommation s'est répandue pour alimenter un important commerce dans l’ensemble de l’Argentine.

Actuellement, le maté est consommé de manière plus moderne et est profondément ancré dans la culture argentine. On peut le trouver chez presque tous les argentins (une étude de l’Institut de la Yerba Mate a montré que le maté est présent dans 98% des foyers du pays).

Mais ce n’est pas une raison pour ne consommer le maté qu’à la maison. Les gens consomment du maté partout : au travail, dans la voiture, à l’université… Partout.

Le maté et l’Argentine en chiffres

  • Nombre d’habitants en Argentine : 44,3 millions
  • Quantité de maté consommée par an : 262 000 tonnes
  • Quantité de maté consommée par habitant : 6,4 kg chaque année
  • Part des habitants qui consomment du maté : près de 90%
  • Surface de production de maté : 180 000 hectares (1er producteur mondial)

Bien qu'en 2013, le maté ait été déclaré " infusion nationale " par le Congrès de la Nation, c'est le 30 novembre 2015 que la fête nationale du maté a été célébrée pour la première fois, après la publication de la loi du 17 décembre 2014 au Journal officiel.

Cette date a été choisie pour commémorer la naissance d'Andrés Guacurari y Artigas, un chef guarani qui fut l'un des premiers dirigeants des provinces du Río de la Plata et le seul gouverneur autochtone de l'histoire d’Argentine.

Production de maté en Argentine

Où est produit le maté en Argentine ?

Le maté argentin est produit dans les régions de Misiones et de Corrientes, au nord de l’Argentine.

Carte Argentine - Corrientes Misiones

Source : Yerba Mate Argentina

Les sols rouges (à forte teneur en fer) et le climat subtropical (sans saison sèche) sont idéaux pour la culture du maté.

Quelle quantité de maté est produite en Argentine ?

La production de maté a un rôle très important en Argentine. En dehors de son aspect culturel et historique évident, il est responsable de pas moins de 3,3% du PIB argentin !

En 2018, l’Argentine a produit 305 000 tonnes de maté – dont 262 000 pour la consommation des argentins, et 43 000 pour l’exportation.

La production est assurée par 18 000 exploitations (beaucoup de producteurs indépendants) et près de 22 000 employés.

Les 5 pays qui importent le plus de maté d’Argentine sont (dans l’ordre) :

  1. Syrie (33 000 tonnes !)
  2. Chili (4 400 tonnes)
  3. Liban
  4. États-Unis
  5. Espagne

Le maté argentin est également exporté (en plus petites quantités) vers des pays d’Europe – France, Allemagne, Royaume-Uni, Pologne, Italie.

Pourquoi la Syrie est-elle la principale destination des exportations ?

Au cours des années 1850 et 1860, de nombreux syriens se sont installés en Argentine et sont tombés amoureux du maté.

Ils l’ont par la suite démocratisé dans leur pays, à tel point que le maté y est devenu très populaire. Il s’est même diffusé dans la région, puisque le Liban, Israël et l’Arabie Saoudite sont d’importants importateurs de maté.

Chili – Argentine, une longue histoire

Le Chili, deuxième importateur de maté argentin a toujours eu des racines communes avec l’Argentine. C’est pourquoi la tradition du maté s’y est logiquement diffusée.

La tradition de boire du maté au Chili est principalement présente dans le sud, mais se déplace progressivement vers le nord. Les chiliens aiment surtout le maté pour ses bienfaits et son origine naturelle.

Comment est consommé le maté en Argentine ?

Le maté traditionnel

Bien évidemment, en Argentine, le maté se consomme surtout de manière traditionnelle avec une bombilla et une calebasse.

Normalement, il se boit « fort et amer » mais de plus en plus de personnes cèdent et consomment leur mate « dulce », c'est-à-dire en y mettant un peu de sucre pour adoucir le goût.

Le maté Argentin est assez fort - un peu moins que l’uruguayen, mais beaucoup plus que le Brésilien.

Spécificité du maté consommé en Argentine

On peut trouver tout type de maté en Argentine, mais il est néanmoins possible de dresser le portrait type du maté argentin :

  • Il est avec des tiges « con palo » - environs 30% de tiges et 70% de feuilles. Cela lui donne un goût plus doux que le maté uruguayen qui ne contient pas de tiges du tout.
  • Il est souvent affiné entre 9 et 12 mois, tout comme le maté uruguayen. L’affinage consiste à stocker le maté dans certaines conditions pour concentrer son goût, un peu comme pour le vin. Il donne un goût plus fort au maté et peut durer jusqu'à 24 mois.

Marques de maté les plus connues en Argentine

Il existe des centaines de marques de maté en Argentine, mais certaines d’entre elles sont diffusées dans l’ensemble du pays (et au delà des frontières) :

  • Rosamonte
  • Taraguï
  • CBSé
  • La Merced
  • Amanda
  • Kraus

Calebasses

La calebasse est l’accessoire utilisé en Argentine pour boire le maté.

Les calebasses traditionnelles argentines sont naturelles et en courge (d’où le nom calebasse, qui est normalement le nom du fruit utilisé pour fabriquer le récipient à maté).

Le récipient utilisé s'appelle normalement "un maté", mais par abus de langage et par simplification nous nous référons toujours au récipient en l'appelant "une calebasse", peu importe son matériau.

Calebasse traditionnelle Argentine

Il existe également des calebasses traditionnelles en bois. Cependant, la consommation du maté s’est modernisée, avec des calebasses en métal, en verre ou encore en plastique.

Bombillas

La bombilla est l’accessoire qui permet de boire le maté. Il se présente sous une forme de paille métallique munie d’un filtre.

La plupart des bombillas utilisées sont en acier inoxydable et il en existe de nombreux modèles différents.

Différents modèles de bombillas maté

Et pour les amoureux du maté, il existe également des bombillas artisanales fabriquées avec de l’argent, de l’alpaca, ou même de l’or.

Bombilla Alpaca Or

Dans cette série sur l'importance du maté dans la culture de ses 4 principaux pays consommateurs:

Paraguay - Tereré, boisson nationale paraguayenne

Uruguay - La boisson nationale de l'Uruguay

Brésil - Chimarrão, la boisson du sud brésilien

Et si tu t'es déjà demandé quel était "LE pays du maté", ou si tu as déjà eu un débat sur la question, on a essayé d'y répondre :

De quel pays le maté est-il la boisson nationale ?