Livraison gratuite à partir de 50 € d'achat !

0

Votre panier est vide

11 minutes de lecture

Lorsque l’on parle du maté, la même question revient encore et encore : « Mais quel goût a le maté ? »

Et bien souvent, les réponses ne vont pas plus loin que "c'est une boisson amère" ou "ça ressemble à du thé".

Alors on a décidé d’y répondre de manière complète.

Le goût du maté en quelques mots

Si tu demandes à quelqu’un qui boit du maté quel goût ça a, il te répondra sûrement :

« C’est une boisson assez similaire au thé, mais en plus amer. Au début, c’est un peu surprenant, mais on s’y habitue assez rapidement. On commence vraiment à apprécier après quelques matés. Un peu comme pour le café ou le vin ».

En effet, le goût du maté surprend très souvent la première fois.

Et il n’est pas rare que certaines personnes restent sur cette première impression.

C’est dommage, parce qu’en plus de s’habituer au goût après quelques jours, il faut également préparer quelques matés avant de bien prendre le coup de main.

Il faut aussi savoir que tous les matés ne sont pas créés égaux. Il existe des matés très amers, des matés doux, des matés aromatisés... Il y a suffisamment de matés différents pour plaire à tout le monde.

Finalement, un maté peut être infusé plusieurs fois, et son goût varie au fur et à mesure des infusions. Il s’adoucit. Il existe également de nombreuses variations pour aromatiser son maté.

Le goût du maté dépend avant tout de ses ingrédients

Le maté est une boisson d’Amérique du Sud que l’on prépare en infusant des feuilles de maté (également appelées « yerba maté »).

Les feuilles poussent sur des arbustes, que l’on peut trouver en forêt, ou bien dans des plantations.

Une fois récolté, le maté passe par différentes étapes de production, au cours desquelles les 3 principaux ingrédients sont séparés : les feuilles, les tiges et la poudre.

Chacun de ses ingrédients influence le goût et la texture du maté.

C’est à partir de ces 3 ingrédients que chaque producteur, chaque marque, fait son propre mélange.

L’ingrédient principal : les feuilles

La feuille de maté est, et doit être l’ingrédient principal du maté.

Les matés commercialisés contiennent en général 60% à 95% de feuilles.

Il est très rare que des entreprises proposent de la feuille « pure » pour la simple et bonne raison que le goût et la texture du maté ne sont pas idéaux lorsque la feuille n’est pas associée à un minimum de poudre et de tiges.

Les feuilles sont généralement découpées en différentes tailles, allant de 1mm jusqu’à 10mm.

Jouer sur la taille des feuilles permet de modifier la texture du maté. Certaines coupes sont plus populaires que d’autres en fonction des pays.

Par exemple, le maté consommé au Brésil (également appelé chimarrão) se compose de feuilles de très petites tailles, presque poudreuses.

L’un des critères les plus importants quant au goût du maté dépend de la durée d’affinage des feuilles.

Et là, il existe deux principales catégories : Le maté affiné (ou maté traditionnel) et le maté vert.

Le maté affiné

Le maté affiné est un maté qui, après avoir été récolté et traité, est stockée pendant une durée allant de plusieurs mois jusqu'à 2 ans.

Maté affiné

Le processus d’affinage permet de concentrer les arômes du maté afin de lui donner un goût plus intense.

La plupart des matés traditionnels sont affinés quelques mois, voire un an. Plus la durée d'affinage est longue plus le maté aura une teinte jaunâtre.

Les matés ayant été affinées 24 mois ont un goût prononcé et intense. Ils plaisent principalement aux consommateurs de maté avertis. Mais ce type de maté n’est pas idéal pour quelqu’un qui commence à boire du maté, à cause de son goût très prononcé.

Le maté vert

Maté vert

C’est un maté qui n’est pas du tout affiné. Il est prêt à être consommé immédiatement après la récolte et les quelques étapes de production.

 

Ce type de maté est le plus apprécié par les personnes non-initiées au maté, car il est beaucoup plus doux que les matés traditionnels.

 

En quelques mots

Un maté non-affiné (maté vert) sera plus doux, tandis qu’un maté affiné sera plus fort et amer.

En savoir plus : Maté vert - les différences avec le maté traditionnel

Ingrédient 2 : les tiges ou « palo »

Si tu as déjà acheté du maté, tu as dû tomber sur les mentions « sin palo », « con palo » ou encore « despalada ».

Sin palo, con palo, despalda… Qu’est-ce que c’est?

Ces termes font référence à la quantité de tiges/brindilles (« palo » en espagnol) présentes dans le maté.

Yerba Mate Despalada et Con Palo

A gauche : sans tiges "despalada" / A droite : avec tiges "con palo"

D’après le Code Alimentaire Argentin, un maté « con palo » (avec tiges) peut contenir jusqu’à 35% de tiges, alors qu’une yerba maté « sin palo » ou « despalada » (sans tiges) doit contenir moins de 10% de tiges.

Mais à quoi ça sert de mettre des tiges ?

C’est une bonne question, et si toutes les marques de maté (ou presque) mettent des tiges dans leur maté, c’est qu’il y a des raisons.

L’ajout de tiges dans le maté a 3 utilités :

  1. Texture : Les tiges donnent du corps et de la structure au maté.
  2. Goût : Les tiges permettent d’adoucir le maté, car elles sont légèrement sucrées. Attention, un maté avec trop de tiges aura moins de saveurs et perdra son goût assez rapidement.
  3. Composition : Les tiges enrichissent le maté car elles sont plus riches en minéraux.

Ingrédient 3 : la poudre ou « polvo »

Au cours des différentes étapes de production, les feuilles et branches de maté passent dans une machine de découpe. Et lorsqu’elles sont découpées, une poudre se forme.

C’est cette poudre que l’on retrouve dans la plupart des matés commercialisés.

Mais à quoi sert la poudre ?

La poudre a quelques avantages et quelques inconvénients. Mais il est important d’en avoir toujours un minimum.

Avantages

  1. Texture : La poudre donne du corps au maté. En juste quantité, elle permet de faire un maté qui aura une bonne consistance.
  2. Goût : Un maté avec de la poudre gardera du goût plus longtemps qu’un maté sans poudre.
  3. Coût : Cet avantage, est en fait un avantage pour certaines marques de maté. Car si certaines d’entre-elles mettent en avant les bienfaits de la poudre, la réalité est que la poudre est un ingrédient beaucoup moins cher que la feuille de maté. En d’autres termes, un maté très poudreux est un maté « low-cost ».

Inconvénients

  1. Propreté : Si ton maté est très poudreux, il y a des chances pour que tu mettes de la poussière un peu partout au moment d’ouvrir le sachet ou lorsque tu prépares ton maté.
  2. Bombilla : La poudre peut passer au travers de la bombilla, et ce n’est pas très agréable en bouche. Pire, la poudre peut encrasser ta bombilla. S’il y a trop de poudre, il y a des chances pour que ta bombilla se bouche après quelques gorgées.

En quelques mots

La poudre a quelques avantages, mais également des inconvénients. Une trop grande quantité de poudre est un signe de basse qualité. Mais un maté sans aucune poudre n’est pas forcément meilleur (texture, goût qui s’atténue rapidement etc…). Le maté idéal a un peu de poudre, mais pas trop.

Quelques exemples de mélange feuille/tige/poudre

Chaque producteur, chaque marque a son propre mélange.

Mais certains types de mélanges sont typiques d’une région ou d’un pays. Voici quelques exemples de mélanges types par pays.

Ces exemples ne sont pas exhaustifs, puisqu’on peut trouver tout type de maté dans chaque pays. Ils ont pour but de montrer les différences principales entres les matés d’un pays à l’autre.

Mélange uruguayen

Le maté consommé en Uruguay ne se compose que de feuilles et de poudre.

Il n’a pas de tiges, et le goût s’en retrouve plus fort. De plus, les feuilles utilisées sont affinées.

Le maté consommé en Uruguay est souvent le maté le plus fort.

En savoir plus : Maté et Uruguay - la boisson nationale de l'Uruguay

Mélange argentin

En Argentine, le maté contient en général un peu de tiges (10-20%) ainsi que de la poudre (5 à 15%). Les feuilles utilisées sont également affinées.

Le maté consommé en Argentine est assez fort, mais un peu moins que l’uruguayen.

En savoir plus : Maté et Argentine - le maté, emblème national argentin

Mélange paraguayen

Le maté consommé au Paraguay est principalement consommé sous forme de Tereré (une version froide du maté, idéale dans les régions chaudes comme le Paraguay).

Il contient plus de poudre et de tiges que les versions argentines et uruguayennes.

En savoir plus : Maté et Paraguay - Tereré, boisson nationale paraguayenne

Mélange brésilien

Le maté consommé au Brésil (chimarrão) est très différent de ceux cités juste avant.

Le maté utilisé est vert (non affinée), et les feuilles sont coupées très fines.

Le maté consommé au Brésil est beaucoup plus doux que celui de ses voisins. Il a également un aspect beaucoup plus poudreux. Il faut un type de bombilla légèrement différent pour le consommer (plus longue et avec un filtre plus fin).

En savoir plus : Maté et Brésil - Chimarrão, la boisson du sud brésilien

Quel mélange me faut-il ?

Les mélanges traditionnels argentins, paraguayens et uruguayens sont en général peu appréciés des personnes qui ne sont pas habitués à boire du maté (le cas de la plupart des français), car jugés trop amers et trop forts.

Si tu n’as jamais bu de maté, ou si tu n’en bois pas régulièrement, il est très (très !) probable que tu préféreras un maté plus doux.

C'est exactement dans cette optique que nous avons confectionné notre maté. Il a un goût doux et équilibré, à mi-chemin entre le café et le thé. Il se compose de maté vert, de quelques tiges (pour adoucir le goût) et d'un tout petit peu de poudre (pour la texture).

Tu peux trouver nos mélanges ici.

La culture et la production du maté : critères clé pour le goût du maté

Si le goût du maté est avant tout influencé par le mélange feuilles/tiges/poudres, il l’est également par les conditions de culture du maté.

Car oui, comme tout produit agricole, la qualité et le goût du maté dépend du soin qui lui a été apporté jusqu’à sa récolte.

Voici les principaux critères clés :

  • La durée entre 2 récoltes
  • Culture à l’ombre ou au soleil
  • Séchage avec et sans fumée

En savoir plus : Comment est produit le maté ?

La durée entre 2 récoltes

 Récolte du maté

D’un producteur à l’autre, la durée entre deux récoltes peut varier.

Si la norme est de récolter les feuilles tous les 12 mois, la durée entre plusieurs récoltes varie de 6 à 24 mois en fonction des producteurs.

Pourquoi une telle différence ?

Récolte tous les 6 mois

Les feuilles atteignent une taille suffisante pour être récoltée après 6 mois. Certains producteurs vont donc récolter les feuilles tous les 6 mois.

Avantages

En faisant des récoltes plus fréquentes, ces producteurs sont en mesure de récolter de plus grandes quantités de feuilles de maté.

Inconvénients
  • Les feuilles récoltées ont eu peu de temps pour se développer. Elles ont une composition et une saveur amoindrie.

Récolte tous les 24 mois

A l’inverse, une minorité de producteurs choisissent d’effectuer qu’une récolte tous les 24 mois.

Avantages
  • Les feuilles ont eu le temps de se développer correctement. Elles ont plus de saveur.
  • Les sols et les arbres sont à l'abri de la sur-exploitation.
Inconvénients
  • Les quantités récoltées sont moins importantes.

En quelques mots

Le maté récolté tous les 24 mois sera de meilleure qualité que celui récolté tous les 6 mois.

 

Culture à l’ombre ou au soleil

Si tu cherches un maté peu amer, l’exposition au soleil du maté est probablement le critère le plus important.

Alors que la plupart des productions industrielles de maté sont en plein soleil, il existe des producteurs (principalement au Paraguay et au Brésil) qui ont choisi de faire pousser leur maté dans leur environnement naturel : dans la forêt, et donc à l’ombre.

Culture maté soleil vs ombre

Culture au soleil (à gauche) vs. culture en forêt (à droite)

Hormis la différence de goût entre les matés cultivés à l'ombre et au soleil, ces deux types de productions ont une autre grande distinction.

Là où la production au soleil est plutôt synonyme de productivité et volume, la culture à l’ombre est souvent symbole d’un respect de l’environnement de la part du producteur (lutte contre la déforestation, enrichissement de la forêt, équilibre entre une production responsable et la création de revenu pour les communautés locales).

En quelques mots

Maté cultivé au soleil = Goût plus fort + Production industrielle

Maté cultivé à l'ombre = Goût plus doux + Respect des écosystèmes

Séchage avec et sans fumée

Sapeco Maté

Lorsque le maté est récolté, il est ensuite séché au cours d’une étape appelée « sapeco » en portugais ou « sapecado » en espagnol (et à l’origine « zapecado » en guaraní).

Le sapeco, ou sapecado, est traditionnellement réalisé avec du feu de bois, ce qui donne un goût fumé au maté.

Au cours de cette étape, le maté est en contact avec l’air chaud, qui contient la fumée du feu.

Presque toutes les marques traditionnelles de maté utilisent ce procédé, et mettent donc en contact leur maté avec la fumée.

Cependant, certaines études récentes suggèrent que le contact entre la fumée et le maté pourrait être cancérigènes. Ainsi, certains producteurs sèchent désormais leur maté avec un procédé lui évitant d’être en contact avec la fumée.

Et au niveau du goût ?

La yerba maté séchée avec de la fumée a un goût plus abrupt que celle séchée sans fumée.

Comment savoir si une yerba maté a été séchée avec ou sans fumée ?

Si tu achètes ton maté à l’étranger et que tu veux qu’il soit sans fumée, alors cherche la mention « unsmoked » ou « sin humo ».

Les matés certifiées bio sont généralement séchés sans contact avec la fumée.

Certification bio

Le goût d’un maté dépend beaucoup de sa préparation

Le goût du maté dépend donc de sa composition et de comment il a été cultivé.

Mais comme tout aliment, la dernière touche est dans la préparation.

Pour qu’un maté soit bon, il doit être bien préparé.

En savoir plus : Comment préparer un maté ?

Préparation traditionnelle : Le goût du maté change au fur et à mesure des infusions

Infuser maté

Pour rappel, le maté peut être infusé plusieurs fois, jusqu’à ce qu’il n’ait plus beaucoup de goût.

Il est très courant d’infuser jusqu’à 10 fois le même maté.

Et le goût change au fur et à mesure des infusions.

  1. La première infusion a un goût très distinct des suivantes. Le goût est plus fort et prononcé.
  2. Son goût s'adoucit entre chaque infusion.
  3. Au bout de 5, 10, 15 infusions (le nombre d’infusion dépend de la qualité du maté, et des préférences de chacun) le maté n’a plus de goût (on dit qu'il est « lavado »). Il faut donc changer la yerba maté.

Certaines personnes préfèrent la première infusion, certaines préfèrent les suivantes. Mais une chose est sûre, le goût du maté s’adoucit après chaque infusion.

Maté trop amer ? Comment adoucir son maté

Traditionnellement, le maté se boit « amargo », c'est-à-dire amer, sans rien ajouter. Mais on peut aussi le boire « dulce », autrement dit « doux ».

Si tu souhaites adoucir ton maté, tu peux ajouter y ajouter du sucre, du miel ou encore de la stevia.

En soir plus : Maté trop amer ? Comment réduire l'amertume de son maté

Aromatiser son maté

Si tu veux boire un maté avec un goût différent, sache qu’il existe des matés aromatisés. Il faut par contre savoir que la plupart de ceux que l’on trouve dans le commerce le sont avec des arômes artificiels.

Si tu cherches des matés aromatisés sans arômes artificiels, on a ce qu’il te faut. Des mélanges 100% naturels :

Sinon, tu peux tout simplement aromatiser ton maté toi-même en y ajoutant des ingrédients.

Voici une liste d’ingrédients qui peuvent être utilisés avec le maté :

  • Le lait : utiliser du lait à la place de l’eau
  • Le café : ajouter quelques grains de café à la yerba
  • Orange, citron : ajouter des pelures d’orange ou de citron

Mais là, libre court à ton imagination. Il existe des centaines de mélanges possibles avec le maté.

Conclusion

Le maté est une boisson au goût amer assez surprenant la première fois, que l’on apprécie souvent après en avoir bu plusieurs. Mais il faut également savoir qu’il n’y a pas « un goût du maté ». Le goût du maté peut grandement varier en fonction du mélange d’ingrédients feuilles/tiges/poudre, de la manière dont il a été cultivé, et comment il est préparé.

Maté vert, maté affiné, maté aromatisé… Tout le monde peut trouver chaussure à son pied. Il suffit de savoir choisir le bon maté !

Tu voulais en savoir plus sur le goût du maté ? On espère que cet article t’aura aidé à y voir plus clair. S’il t’a plu, n’hésite pas à le partager. Il y a sûrement beaucoup d’autres personnes qui se demandent quel goût a le maté !